Directly go to the content
IST et je n’ose pas aller chez le médecin

IST et je n’ose pas aller chez le médecin

Vous avez eu un rapport sexuel non protégé ou le préservatif a glissé pendant le rapport sexuel, et maintenant vous craignez d’avoir une IST. Vous avez aussi peut-être découvert qu’un partenaire sexuel a une IST. Le seul problème, c’est que vous n’osez pas aller chez le médecin. Peut-être craignez-vous de devoir vous mettre à nu tant au propre qu’au figuré pendant la consultation. Ou peut-être avez-vous peur des résultats ou vous pensez que vos parents vont l’apprendre. Comment vont-ils réagir ? 

Dépistage d’une IST 

Il est très important de faire un test de dépistage des IST. C’est possible chez le médecin généraliste. Si vous préférez rester anonyme, vous pouvez également choisir de vous faire dépister ou de faire un autotest des IST. Il s’agit d’un test que vous pouvez faire chez vous. 

Ne gardez pas votre IST pour vous 

En fin de compte, le plus important, c’est de ne pas faire comme si vous n’aviez rien et vous faire dépister est la première mesure à prendre en cas de doute. Ce n’est qu’à cette condition que vous serez sûr à 100 % d’avoir contracté quelque chose et, le cas échéant, de quoi il s’agit exactement. 

Pourquoi faire traiter une IST ? 

Les IST les plus courantes sont la chlamydia, les verrues génitales, l’herpès génital et la gonorrhée. Heureusement, la plupart des IST peuvent être soignées avec le bon traitement. Souvent, l’application d’une pommade ou la prise d’un antibiotique suffisent à guérir. Pour les autres IST, bien que vous ne puissiez jamais vous en débarrasser, les symptômes associés peuvent être traités avec des médicaments. 

Des conséquences potentiellement graves 

L’histoire devient tout autre si vous ne traitez pas votre IST. Cela peut entraîner des symptômes très désagréables, voire des conséquences graves. Ainsi, les relations sexuelles peuvent commencer (ou continuer) à faire mal. Vous risquez également une stérilité permanente ou une maladie grave. Et si vous avez le VIH et que vous laissez cette infection virale suivre son cours, vous finirez par contracter le sida, une maladie mortelle. 

N’oubliez pas non plus que tant que vous ne faites rien contre une IST, vous pouvez à nouveau infecter quelqu’un d’autre. Et cette personne une autre et ainsi de suite. 

En résumé, il y a de nombreuses raisons de faire dépister une IST et de se faire soigner s’il s’avère que l’on est infecté. 

Faites-vous examiner 

Saviez-vous qu’un nombre impressionnant de personnes se font dépister pour une IST chaque année ? Vous n’avez pas à craindre que les médecins transmettent à vos parents la raison de votre visite. Ou n’importe qui d’autre. Après tout, les médecins ont un devoir de confidentialité. 

Le devoir de confidentialité des médecins 

Vous pouvez choisir d’aller voir votre médecin généraliste. Le médecin peut examiner si vous avez contracté une IST. Vous n’avez pas à craindre que le médecin en parle à vos parents, car les médecins ont un devoir de confidentialité. Le devoir de confidentialité des médecins signifie que, sans le consentement de leurs patients, ils ne doivent jamais parler de leur santé à d’autres personnes. Étant donné que vous êtes un « adulte médical » à partir de l’âge de 16 ans, vous pouvez également décider vous-même, sans le consentement de vos parents, de passer un examen médical et de suivre un traitement médical. 

Autotest IST 

Ceux qui n’osent pas se rendre chez le médecin généraliste peuvent opter pour un autotest de dépistage des IST. Ils sont disponibles en ligne et peuvent être commandés discrètement. L’autotest de dépistage des IST vous permet de vérifier vous-même si vous êtes infecté par une IST. L’avantage est que vous pouvez passer le test chez vous, à votre convenance. Vous n’avez donc pas besoin de prendre rendez-vous et vous n’avez pas à rougir en racontant votre histoire à un médecin. Vous envoyez le matériel de test à un laboratoire et, quelques jours plus tard, vous pouvez consulter les résultats en ligne et choisir un traitement éventuel. Certains autotests vous permettent de vérifier le résultat du test après quelques minutes seulement. Un autotest peut être une aubaine pour les personnes qui préfèrent ne pas se rendre chez le médecin généraliste pour lui faire part de leur problème, mais qui veulent tout de même une certitude rapide. 

Il existe des autotests pour des IST spécifiques, tels que l’autotest pour la chlamydia et l’autotest pour la syphilis. 

N’attendez plus et passez à l’action. S’il s’avère que vous êtes atteint d’une IST, il est judicieux de la faire traiter immédiatement. Demandez à un médecin quel est le traitement dont vous avez besoin. Pour éviter que votre partenaire ne soit porteur d’une IST et n’infecte d’autres personnes, il est conseillé de l’en informer.